mercredi 5 octobre 2016

Marché


En route pour le marché
A Mahibouo, comme en Afrique, le marché est l’affaire des femmes. Chaque vendredi matin, elles se rendent ainsi en périphérie de GAGNOA, la ville la plus proche. Elles parcourent ainsi, au lever du jour  des distances de 8 à 12 km pour rejoindre le marché de Zapatta. Elles y vendent leurs productions personnelles, familiales: bananes, tomates, aubergines, piments… Des acheteuses les attendent pour elles-mêmes revendre les marchandises sur place ou pour les acheminer vers Abidjan. Ces mêmes acheteuses se déplacent aussi  dans les marchés ruraux au-delà de Mahibouo. Les marchés sont également ouverts à d’autres petits commerces auprès desquels elles s’approvisionnent pour les besoins de la maison et de la famille.
C’est dans ce contexte que Mahibouo étudie la faisabilité de son propre marché.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire